Consuelo, encore sous le choc...

Publié le par Sandrine

Consuelo, encore sous le choc, s’ébroua pour s’efforcer de sortir de la vaine contemplation du corps inanimé. Elle s’agenouilla près de Laura et la ranima en lui tapotant vigoureusement les joues. Laura cligna des yeux, ne parvenant pas à reprendre pied dans la réalité. Consuelo, jugeant plus sage de ne pas lui en laisser le temps, l’aida à se lever et la soutint fermement alors qu’elles descendaient les quelques marches qui les séparaient de son appartement. «Assied- toi, je vais te faire un bon café. Tu m’as fait une peur bleue. Lui reprocha-t-elle doucement.» Laura ne lui répondit pas. Consuelo l’appela avec insistance mais elle demeurait inerte, murée dans son mutisme, le regard absent. Une profonde tristesse étreignit Consuelo devant le spectacle de la jeune femme prostrée. Elle se mit en devoir de téléphoner à la gendarmerie et d’avertir Marie.

Commenter cet article