De retour à l'air libre, Marie-Anne se gorgea d'air frais...

Publié le par Sandrine

De retour à l'air libre, Marie-Anne se gorgea d'air frais. Elle avait ressenti durant tout cet interrogatoire un vif sentiment d'urgence qu'elle ne savait pas à quoi attribuer.
Le visage à la beauté presque irréelle de Lydie se matérialisa devant ses yeux lui procurant le même frisson que devant un fantôme.
"Oui... c'est le mot.", se dit-elle.
Cette femme a quelque chose du spectre. Il lui fallait absolument comprendre, démêler le fantasme de la réalité avant de contacter les gendarmes, mais, pour une fois, un manque total d'assurance la paralysait au point de la faire renoncer. Elle soupira, réfléchit encore et contempla un moment les étoiles scintillantes comme si elles pouvaient lui apporter les réponses à ses interrogations. Une profonde colère montait en elle tandis que s'estompait la peur et la répugnance. Elle sortit lentement son téléphone portable de son sac à main et s'enferma dans sa voiture.

Lire la suite: répondit immédiatement Nathan, mordant.

Publié dans La Clef de sept

Commenter cet article