De retour dans leur bureau de la petite gendarmerie...

Publié le par Sandrine

De retour dans leur bureau de la petite gendarmerie d'Hyères, Nathan ne prononçait pas un mot, plongé dans ses réflexions. Ce mutisme agaça subitement Jacques.
" Aurais-tu la gentillesse de me faire partager tes pensées? Te voir ruminer dans ton coin n'a rien de plaisant!
- Excuse-moi, Jacques. Je me disais seulement que tout ça ressemble fortement à un meurtre rituel...
- Bravo! rétorqua amèrement son collègue. J'en étais parvenu à la même conclusion sans pour autant être d'une humeur massacrante. Je ne vois vraiment pas ce qui peut te rendre maussade à ce point.
- Si c'est bien un meurtre rituel, rien n'indique que ça ne se reproduira pas.
- Pas davantage que l'inverse, Nathan. Arrêtons de faire des plans sur la comète et tâchons d'en apprendre plus sur ce Léon Schmit.
- Tu n'as pas tort.", admit-il de mauvaise grâce en allumant son ordinateur.
Les mégots écrasés s'accumulaient dans le cendrier noir qui peinait à présent à les contenir. Un épais nuage de fumée bleuâtre stagnait sous le plafond, embuant l'atmosphère d'une odeur âcre suffocante de tabac. Jacques toussa et se leva pour ouvrir la fenêtre.
"Qu'as-tu trouvé?", demanda-t-il en se rasseyant dans son fauteuil au cuir noir défoncé. Nathan leva la tête de son écran et s'adossa au dossier de son siège, se frotta les yeux avant de répondre.
"Léon Schmit, né à Metz, soixante-dix-sept ans, veuf, commerçant à la retraite, une fille de trente-huit ans résidant à Toulon.
- Ca ne nous aide pas beaucoup...
- C'est un premier pas. Nous avons l'adresse de sa fille.
- Espérons qu'elle pourra nous être utile..."
Jacques jeta un coup d'oeil à sa montre, étendit ses jambes sous le bureau sans quitter Nathan des yeux.
"Qu'est-ce que tu attends? On y va, oui ou non?
- Oui, mais cette fois, c'est moi qui ne suis pas enchanté à l'idée d'une enquête de voisinage longue et ennuyeuse, maugréa-t-il en étouffant un bâillement.
- Pour la peine, c'est toi qui fera la grande annonce à madame Lorgues. Ca te donnera une bonne raison de râler!
- Venant de ta part, c'est quand même un comble!"

Lire la suite: Nathan jeta un oeil à Jacques

Publié dans La Clef de sept

Commenter cet article