Heureux mais fourbu, Moïse

Publié le par Sandrine

Heureux mais fourbu, Moïse entra dans sa tente où l’attendait Cippora. Folle de rage, le visage ruisselant de larmes, elle se jeta sur lui et commença à marteler sa large poitrine de ses poings.
«- Comment as-tu osé? Kozbi était une amie, mon père a été au service du sien pendant presque toute sa vie, et tu l’as faite abattre comme un chien! Quel monstre es-tu pour ordonner la destruction de mon peuple parmi lequel se trouve ma famille et les ancêtres de ton fils? Moïse la gifla à la volée.
- Silence, femme! Tu es israëlite et tu ferais bien d’oublier définitivement de quel ruisseau je t’ai tirée faute de quoi je pourrais bien t’y rejeter à titre d’exemple et te laisser partager le sort de ceux que tu nommes les tiens!» Suffoquée, Cippora se tut.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article