Jean, Hélène et un médecin se trouvent dans une chambre d’hôpital

Publié le par Sandrine

Jean, Hélène et un médecin se trouvent dans une chambre d’hôpital. Jean, allongé et se réveillant douloureusement, s’agite faiblement dans son lit sous l’œil mi-compatissant mi-malicieux d’Hélène qui est assise à son chevet.
Le médecin.
Ne vous inquiétez pas. Ce n’était finalement pas bien grave. Heureusement que Madame a eu la sagesse de nous appeler dès les premiers symptômes.
Jean, faiblement.
Tu parles! Elle m’aurait tué de ses mains si ça lui avait rapporté quelque chose… Il faut impérativement que je résilie l’assurance vie avant qu’elle n’y pense vraiment.
Hélène, doucereuse.
Mon pauvre chéri… Il délire, docteur.
Le médecin.
Ce sont les derniers effets de l’anesthésie. Parlant plus fort pour s’assurer que Jean l’entende. Le chirurgien qui vous a opéré a oublié une compresse dans la plaie. Si votre femme n’avait pas pris la situation au sérieux, l’infection se serait transformée en septicémie. Vous pouvez la remercier…
Jean.
Je dois rêver, je vais me réveiller et tout ira bien.
Hélène, le regardant avec inquiétude et effleurant son front d’un baiser.
Ne t’inquiète pas, je me suis occupée de tout. J’ai téléphoné à Maître Laurent…
Jean.
Laisse-moi deviner… Il est très optimiste ! Comme c’est une faute professionnelle et que j’écope d’une incapacité de travail largement supérieure à sept jours, ils espère récupérer des dommages et intérêts records…
Hélène.
Ca y est, docteur, il retrouve ses esprits.
Le médecin.
Il sera sur pied d’ici deux jours. Je le laisserai partir sans état d’âme, il sera entre de bonnes mains avec vous.
Jean.
Oh, pitié, non… Gardez moi, ici au moins il ne m’arrivera rien.
Hélène. Calme-toi, tout va bien. Je suis là…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article