Jésus avait brutalement annoncé aux apôtres...

Publié le par Sandrine

Jésus avait brutalement annoncé aux apôtres qu’il souhaitait aller prêcher en Judée. Judas, originaire de cette région d’Israël, se soumit sans ciller à cette décision dans laquelle il décelait sans peine le désir de Jésus de montrer à ses proches son implication à ses côtés.
A nouveau, la réaction de Judas suscita l’inquiétude de Jésus qui sentait son emprise diminuer inexorablement sur cet homme étrange aux intentions impénétrables. A peine Jésus entra-t-il dans la synagogue que les pharisiens le saluèrent et s’approchèrent de lui.
«- Dis-nous, toi qui sembles si instruit, est-il permis de répudier sa femme pour n’importe quel motif? Jésus leur offrit son plus beau sourire avant de répondre:
- N’avez-vous pas lu que le créateur, dès l’origine, les fit homme et femme, et qu’il a dit: ainsi l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme et les deux ne seront qu’une seule chair? Ainsi, ils ne sont plus deux mais une seule chair. Eh bien! Ce que Dieu a uni, l’homme ne doit point le séparer.
- Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie?
- C’est répliqua-t-il avec hauteur, en raison de votre dureté de cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes, mais dès l’origine, il n’en fut pas ainsi. Or, je vous le dis: quiconque répudie sa femme- pas pour prostitution- et en épouse une autre, commet un adultère. Surpris, il s’aperçut que son interlocuteur semblait boire du petit lait.
- Sais-tu que Moïse a répudié Cipporah? Ainsi donc, selon toi, le prophète préféré de Dieu serait dur de cœur au point d’avoir modifié une décret divin?
- Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit. N’oublie pas que Moïse a répudié sa femme suite à l’affaire de Péor.
- Si c’est bien comme tu l’affirmes, Moïse a désobéi à Dieu en répudiant Cipporah alors que Dieu avait ordonné de tuer tous les madiânites.
- Par son union avec Moïse, Cipporah était juive.
- Dans ce cas, tu me ramènes au point de départ, Jésus, pourquoi Moïse a-t-il répudié sa femme si ce n’est pas permis? De plus, tu pêches par prétention en ne nous donnant pour te justifier qu’une partie du texte que Moïse nous a laissé. Moïse était incertain quant à la création de l’homme. La première version évoque la création d’un couple, tandis que la seconde parle effectivement de la création de l’homme dont la femme serait issue. Tu es finalement bien moins instruit que ta réputation ne le laissait entendre et je ne te cache pas ma déception.» Comprenant que Jésus était en mauvaise posture, Pierre s’interposa entre eux et lui posa une question, excluant totalement les pharisiens qu’il s’en retournèrent, ravis d’avoir mis cet imposteur en échec.
«- Si telle est la condition de l’homme envers la femme, il n’est pas expédient de se marier. Jésus lui adressa un petit signe de tête dont Pierre ne sut s’il saluait sa remarque ou son intervention pour le sortir du piège tendu par les pharisiens.
- Tous ne comprennent pas ce langage, mais ceux-là à qui c’est donné. Il y a en effet des eunuques qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l’action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu’il comprenne!
- J’avoue que moi, j’ai du mal à comprendre. Lui glissa pernicieusement Judas à l’oreille. Le premier commandement que Dieu ait donné à l’homme et à sa femme est de croître et de se multiplier. N’est-ce pas une infraction au premier des décrets divins que de refuser de procréer? En outre, tu viens de nous dire que l’homme est la femme étaient une seule chair et qu’ils ne pouvaient se séparer pour cette raison. Comment donc l’un des deux pourrait vivre heureux s’il n’est que la moitié de lui-même? De plus, au nom du Royaume des Cieux, a-t-on le droit de priver de sa plénitude le conjoint que Dieu nous a donné? Décidément, je me demande quel Dieu tu sers, car aucun de ses commandements ne correspond à ceux de Yahvé… Jésus retint son souffle et s’immobilisa brusquement.
- Que dis-tu? Souffla-t-il finalement.
- Rien qui ne contrarie tes plans, rassure-toi, je tiendrai l’engagement que j’ai pris envers toi.» Répliqua-t-il avec un sourire énigmatique. Glacé, Jésus le regarda s’éloigner. Le danger était clair à présent. Une question le taraudait cependant: Judas agissait-il de sa propre initiative ou était-il guidé par les pharisiens?

Commenter cet article

Missfroufrou 19/07/2014 14:02

Merci pour ces traductions du livre sacré.

Bises du Marais Poitevin