La guerre du golf... Objecta-t-elle...

Publié le par Sandrine

- La guerre du golf... Objecta-t-elle.
- Patience, ma fille, j'y viens. Les attentats du 11 septembre sont un évènement majeur dans l'histoire du vingt et unième siècle, on s'en apercevra sans doute plus tard avec un éclairage différent.
Nous savons de source sûre qu'ils ont été perpétrés par Ben Laden qui fût formé par les USA eux-mêmes. De là à imaginer qu'ils l'aient plus ou moins mandaté pour cela, il n'y a qu'un pas que je laisse à chacun le soin de franchir. La guerre tant attendue et la solution à la crise économique était toute trouvée et ils ont sauté sur l'occasion. Mais là encore, la situation leur a échappé. Ils pensaient trouver un conflit franc, avec des lignes de front bien définies, ils croyaient occasionner suffisamment de dégâts pour que le peuple appelle ensuite le monde occidental à l'aide pour la reconstruction du pays. En lieu et place, ils ont eu affaire à une guerilla urbaine, et à des musulmans peu décidés à faire appel aux chiens d'occidentaux qui les massacraient. Encore une fois, le calcul était mauvais. Il ne reste plus qu'une piste à exploiter et c'est ce qu'ils sont en train de faire : l' Afrique. L'afrique a cet immense avantage qu'elle est à majorité musulmane, que l'occident y est fortement implanté et qu'il semblera tout naturel qu'il participe à la reconstruction. N'oublie pas les évènements de ces derniers temps, le maghreb est touché par des vagues d'attentats prêtés à Al Quaida. Il existe un flux migratoire continu entre l'Afrique et l'occident. Il ne reste plus qu'à fabriquer des évènements suffisamment graves pour incriminer l'Afrique dans des attentats sur le sol occidental pour parvenir au but. Samira, ma fille, ton fils et toi êtes issus de l'immigration, vous vivez dans une cité... Vois-tu où je veux en venir?
- Très bien, oui. Mais c'est pour moi une version aussi acceptable qu'une chaîne de télé en manque d'audience ou qu'un coup politique avant les présidentielles...
- Tout est lié, si tu veux y voir clair, je t'assure qu'il faut envisager le problème dans sa globalité. Tu as conscience depuis le début de toute cette histoire que c'est quelque chose qui te dépasse, toi, ton fils, ta cité... Crois-moi, mon enfant, tu n'es qu'un pion et je crains que Gauthier ne soit l'alibi d'un conflit mondial malgré tes tentatives désespérées.
- Que suggérez-vous?
- Je n'ai rien à t'offrir, ma fille, si ce n'est de t'abriter pour sauver ta vie. Le reste ne nous appartient pas. Qui sommes-nous face aux puissants qui nous gouvernent?
- Vous me proposez donc de me terrer toute une vie en regardant le monde se déchirer au nom de mon fils?
- Mon foyer est le tien, c'est tout ce que je peux te dire si ce n'est que tu y seras bien plus en sécurité qu'ailleurs sur un territoire qui t'es désormais hostile.
- Et vous croyez sincèrement qu'il est judicieux que ceux qui me traquent puissent d'une façon ou d'une autre m'associer de près à l'islam?
- Je ne t'ai pas dit que mon foyer était en France. Lui répondit-il en souriant avec malice.
- Quitter la France, cesser le combat pour mon fils, disparaître... Et puis quoi? Que ferais-je d'une vie longue et ennuyeuse?
- Il ne tient qu'à toi de l'abréger si tu ne veux pas l'endurer, c'est ton problème. Lui asséna-t-il en la couvant d'un regard glacial.
- Je crains de ne pas comprendre, vous vous désignez comme les futures victimes d'un conflit que vous voulez cependant laisser éclater et vous me proposez le suicide pour ne pas en gêner le déroulement?
- Non, tu ne comprends que ce que tu veux bien comprendre! S'emporta-t-il.Je te l'ai déjà dit, il y a des choses qui te dépassent, toi, pas moi. Je sais ce que j'ai à faire. Je te propose aujourd'hui de sauver ta vie, quand je te parlais de suicide, c'est simplement pour t'expliquer que ce que tu feras de ta vie ne me concerne pas. Ne te leurre pas, sans l'intervention de Nora, je ne me serais pas soucié de ton sort, comme tu me l'as vertement fait remarquer en entrant, tu n'es pas musulmane et il me semble même que tu me méprises un peu.
- Pourquoi rendre ce service à Nora, dans ce cas.
- A partir de l'arrestation de son fils, Nora est devenue une veuve d'Allah, elle a droit à un statut particulier. En échange de son engagement, nous nous sommes engagés à protéger les siens. Elle t'a désigné comme l'une d'eux. Bénis-la!
- Veuve d'Allah? L'interrogea-t-elle avec effarement.
- Oui, des femmes qui seules au monde, promettent de sacrifier leur vie à Dieu en échange d'une protection des leurs.
- Je sais ce que sont les veuves! S'indigna Samira. Je suis juste profondément choquée que Nora ait...
- Je te protégerais tant que je le pourrais, contre toi-même, s'il le faut, mais je t'interdis de m'insulter!
- C'est moi qui suis insultée, je ne suis pas un jouet! Hurla-t-elle. Je ne suis pas une monnaie d'échange contre un sacrifice, je ne suis pas le détonateur d'un conflit mondial, je ne suis pas la solution à un problème économique, je suis Samira, femme de ménage et mère d'un petit garçon assassiné, voilà ce que je suis!
- Tu es tout cela, tu t'en apercevras rapidement. Réfléchis cependant pourquoi Nora veut-elle absolument te protéger? Que lui importe ta petite personne? Tu es bien prétentieuse! D'autres que toi m'auraient baisé les pieds pour ce que je vais faire pour toi.

Commenter cet article