Laura ressentit une piqûre...

Publié le par Sandrine

Laura ressentit une piqûre et peu à peu sombra dans un état second. Ils roulèrent longtemps et l’emmenèrent dans une maison poussiéreuse, quelque part, perdue dans la colline. Ils la frappaient si elle essayait de se révolter de quelque façon que ce soit. L’homme à la barbe blonde ne lui était pas inconnu mais sitôt qu’elle parvenait à rassembler ses esprits, il venait et lui injectait un produit qui la maintenait dans une sorte de torpeur contre laquelle elle ne parvenait pas à lutter. Elle s’était rebellée, mais il l’avait frappée avec une telle violence que les bleus qui maculaient encore son corps la dissuadaient de réitérer l’expérience. Elle ne parvenait pas à leur échapper, aussi cette injection était-elle à la fois pour elle un supplice et une bénédiction. Sa vie passée lui semblait définitivement révolue, mais sa plus grande souffrance était de sentir le souvenir de Marie s’estomper dangereusement.

Commenter cet article