Le docteur Sylvain Chazel ...

Publié le par Sandrine

Le docteur Sylvain Chazel était le psychiatre de l’hôpital auquel Marie se résigna à faire appel dix jours après l’incident. Elle l’avait déjà rencontré dans le cadre de ses activités, l’avait trouvé sympathique et les renseignements pris sur lui concordaient avec ses impressions personnelles. Ses collègues du service de psychiatrie ne tarissaient pas d’éloges sur lui. La plus ancienne des infirmières du service l’avait totalement mise en confiance.«Il se trompe rarement. Je lui confierai n’importe quel membre de ma famille et vous savez ce que ça signifie pour moi. Il est d’un sérieux exemplaire.»
Elle demanda un rendez-vous en urgence. «Mon amie a un comportement qui m’inquiète de plus en plus.» Lui dit-elle. Marie se rendit compte, tout en en parlant, de l’angoisse que l’état de Laura générait en elle. C’était une réelle souffrance. Serrant le combiné du téléphone entre ses doigts, elle poursuivit: «Elle semblait avoir repris sa vie comme si de rein n’était, mais elle a des périodes de plus en plus fréquentes durant lesquelles elle semble être… Morte vivante.» Le docteur Chazel se rappelait parfaitement le kidnapping de Laura. Lorsqu’elle avait été abandonnée par ses ravisseurs et était retournée chez elle, il avait discuté avec ses collègues de la cause et des effets potentiels de sa perte de mémoire. Il était très intéressé à l’idée de la recevoir en consultation mais il dit à Marie: «Je crois préférable de discuter un peu avec vous avant de voir Laura. J’ai une heure de disponible en fin de matinée.»

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article