Le gendarme Seauler téléphona...

Publié le par Sandrine

Le gendarme Seauler téléphona à nouveau dans la matinée. La piste semblait bonne, dit-il. Une jeune femme répondant au signalement de Laura avait été trouvée par un employé d’une coopérative agricole lors d’une livraison au milieu de la nuit. Cependant, tempéra-t-il, Laura était mal en point et avait été transférée à l’hôpital. Marie prit sa voiture et le cœur battant, se rendit non loin de Marseille où l’on avait trouvé Laura. Elle était toujours en réanimation. On expliqua à marie que Laura avait reçu une dose extrêmement importante de tranquillisants et qu’elle ne devait d’avoir la vie sauve qu’à cette livraison nocturne qui avait permis de la retrouver bien avant l’ouverture, heure à laquelle elle serait sans doute morte depuis longtemps. Le médecin qui lui expliqua sans ambages l’état de Laura conclut en disant que c’était un vrai miracle qu’elle n’ait de toute façon pas succombé à une telle surdose.

Commenter cet article