Le soleil déclinait ...

Publié le par Sandrine

Le soleil déclinait et son admirable patience commençait à abandonner Marie quand elle vit arriver Joseph d’Arimatie. Ainsi, il avait eu gain de cause! Pensa-t-elle, soulagée.
«- Vite! Lui dit-elle. Il faut lui faire avaler l’antidote avant qu’il ne soit trop tard. Joseph acquiesça.
- Tout est prêt. Marie Madeleine attend au croisement avec Simon. Ils porteront Jean enveloppé d’un linceul jusqu’au tombeau et drogueront le vin des soldats.» Marie hocha positivement la tête. Précautionneusement, ils libérèrent Jésus de ses entraves. Marie glissa une petite fiole entre ses lèvres craquelées et lui pinça le nez. Aussi imperceptible que ce fut, elle savait que son fils respirait toujours et que le réflexe de déglutition ferait le reste.
«- Il ne réagit pas. Remarqua Joseph.
- Les miracles n’existent pas. Laisse le temps à l’antidote de faire son effet.
- Peut-on le transporter sans risques?
- C’est en restant ici que nous en prenons. Si jamais l’on nos surprend, nous serons au moins six à finir au poteau.» Joseph frissonna et chargea Jésus sur son épaule.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article