Léa fut surprise en prenant sa clé...

Publié le par Sandrine

Léa fut surprise en prenant sa clé à l’accueil que l’employer lui annonce la livraison d’un magnifique bouquet de roses blanches.
Une petite enveloppe était agrafée sur le papier translucide qui l’enveloppait. Intriguée, elle lut le message qu’elle recelait tandis qu’Antoine faisait de même pas dessus son épaule. «Voici un peu de réconfort pour affronter votre convalescence. Gérard.»
«-Monsieur! Le gourmanda l’employé, outré par l’indiscrétion d’Antoine.
-Je suis le cousin de madame. Répliqua-t-il sèchement, apprenant du même coup à Léa le rôle qu’il s’était attribué. Il prit le bristol des mains de la jeune femme et la conduisant jusqu’à l’ascenseur.
-Comment a-t-il pu savoir? lui demanda-t-elle à mi-voix.
-Ça, j’aimerais bien le savoir! d’ailleurs comment est-il au courant que vous logez ici?
-Nous étions tous les deux dans la même pièce lorsque le gendarme m’a réservé cette chambre. Antoine consulta sa montre.
-Il est un peu tard pour ça mais nous changerons d’hôtel demain à la première heure. Léa hausa les épaules.
-Ça ne servira à rien. L’adresse de mon cabinet est connue de tous. Oui, mais vous êtes rarement seule.» il la laissa devant sa porte et lui donna rendez-vous pour le dîner.

Commenter cet article