Mais enfin, je ne le savais pas!

Publié le par Sandrine

Claire.
Mais enfin, je ne le savais pas! Comment voulais-tu que j’imagine une seconde que…
Henri.
Les faits sont là!
Claire.
Tu ne vas tout de même pas mettre vingt huit ans de mariage à la poubelle parce que ma mère a eu un petit accident de parcours!
Henri.
Il fait au bas mot un mètre quatre vingt et quatre vingt dix kilos, ton accident!
Claire.
Mais je ne suis en aucun cas responsable…
Henri.
Je ne veux rien savoir!
Cécile.
Quel accueil! Ce monsieur doit être vraiment enchanté d’avoir l’honneur d’appartenir à une famille comme la nôtre!
Claire.
Tu es bien placée pour donner des leçons, toi!
Bernard.
Voulez-vous la voir?
Charles.
Avec plaisir. A vrai dire, je ne suis venu que pour ça. Je me doutais un peu du genre d’accueil que l’on me réservais…
Bernard.
Et comment le saviez-vous?
Linda.
Ces gens-là ont la magie des ancêtres dans le sang…
Charles.
Maman et moi entretenions une relation épistolaire depuis que je sais écrire. Elle a toujours pris de mes nouvelles et a financé mes études.
Claire.
Ainsi, grâce à elle, à présent, vous savez lire? Vous verrez, c’est un atout inestimable.
Charles.
Je suis médecin, Madame.
Claire.
Oui, oui, guérisseur…
Charles.
Diplômé des hôpitaux de Paris.
Mathias.
Enchanté, cher collègue.
Charles.
Déjà médecin? C’est un prodige!
Bernard.
Eternel étudiant, c’est un mystère!
Mathias.
Quelle spécialisation?
Charles.
Médecin légiste.
Linda, frissonnant.Quelle horreur!
Mathias.
Quel honneur! Je disais justement à mon père que j’avais remarqué certains signes étranges sur le corps de ma grand-mère…

Commenter cet article