Nathan, furieux...

Publié le par Sandrine

Nathan, furieux, décocha à Jacques un regard qui en disait long avant de saluer Olivier à son tour et de lui emboîter le pas.
Dès que la porte du véhicule se fut refermée sur lui, Nathan explosa:
"Mais qu'est-ce qui t'as pris? Il était épuisé, à bout d'arguments...
- Il ne t'aurait rien dit de plus, le coupa Jacques. Ce type nous cache quelque chose...
- Tu ne crois tout de même pas que c'est lui? demanda-t-il, horrifié.
- Bien sûr que non. Il n'a menti que sur un point: quand il nous a dit ne pas savoir comment se défaire de l'influence de cette secte. Il prépare un mauvais coup.
- Ce serait pour ça qu'il tiendrait si bien le choc?
- Oui. Et si tu veux mon avis, sa femme n'est pas au courant.
- On ne sortira donc jamais de ce bourbier!
- Si, mais ça va prendre du temps.
- C'est bien ce qui me gêne. Nous n'en avons pas!"
Jacques ne répondit pas, perdu dans ses pensées.
"Regarde!" s'exclama-t-il en désignant du doigt une voiture garée le long de la haie de cyprès qui entourait la maison.
- C'est la même que nous avons vue tout à l'heure...
- Celle dont descendait la femme que tu as remarquée.
- Une maîtresse?
- Non. Ce n'est pas un endroit où emmener une conquête. Et il a l'air amoureux de sa femme... nous éclaircirons cela demain. Il est tard et nous sommes fatigués."

Lire la suite: Marie-Anne relisait l'article

Publié dans La Clef de sept

Commenter cet article