Par ici!

Publié le par Sandrine

"Par ici!", lui indiqua Jacques pour qu'elle puisse se repérer au son de sa voix. Il lui prit le bras pour qu'elle ne s'effondre pas sur un obstacle invisible placé en embuscade et ils franchirent ensemble la distance qui les séparait du véhicule que Nathan avait démarré avant leur arrivée.
Assise sur la banquette arrière, Marie-Anne, mue par un pressentiment, se retourna. Stupéfaite, elle vit la maison s'embraser.
"Accélérez, vite! hurla-t-elle à Nathan.
- J'ai vu.", lui dit-il simplement en s'exécutant.
La voiture s'élança à une vitesse folle hors du petit parc qui entourait la magnifique villa en flammes et il s'engagea rapidement sur la route la plus fréquentée. Il fut surpris de la circulation intense qui régnait à cette heure indue de la nuit. Deux camps se disputaient les voies d'asphalte: ceux qui habitaient en ville et tâchaient de se réfugier sur les plages et ceux qui résidaient en périphérie et cherchaient la proximité rassurante des autorités. Une voiture toussa, ralentit, et alluma ses feux de détresse. Immédiatement, un concert de klaxons s'éleva, ponctué de quelques invectives sonores qui fusèrent par les fenêtres ouvertes. Un homme exaspéré et vociférant sortit de la voiture suivant le véhicule immobilisé, s'apprêtant à agresser son infortuné propriétaire. Effarée, la jeune femme suivit la scène du regard alors que Nathan les croisait.

Lire la suite: "Les premières scènes de panique...",

Publié dans La Clef de sept

Commenter cet article