Précisément, Cécile, il ne s’en dira rien du tout.

Publié le par Sandrine

Précisément, Cécile, il ne s’en dira rien du tout. Maman n’a pas mis le nez dehors depuis des lustres et si tu veux mon avis, les habitants s’étonneront plutôt qu’elle ait encore été vivante.
Cécile.
Il est vrai que ce sont de pauvres bougres assez simples d’esprit. Comment est-elle?
Bernard, ne saisissant pas le sens de sa question.
Morte.
Cécile.
Ca, je le sais déjà. Je veux dire… Est-elle visible?
Bernard.
Cette sensiblerie ne te sied guère. Evidemment que tu peux la voir!
Cécile, s’approchant d’elle.
Seigneur, qu’elle a vieilli!
Bernard.
Tu t’en serais déjà aperçue si tu étais venue la voir.
Cécile.
Et toi, combien de fois es-tu venu?
Bernard, haussant les épaules.
Veux-tu que je te laisse seule avec elle pour que tu puisses lui faire tes adieux?
Cécile.
Nous nous sommes déjà tout dit de son vivant.
Bernard.
Ce devait être succinct!
Cécile.
Je ne te savais pas acide à ce point… Tiens, voilà ta douce épouse et ta fragile enfant.
Bernard.
Assez! Je t’interdis de t’en prendre à elles!
Cécile, lui adressant un sourire ironique et s’avançant vers les deux femmes.
Je suis vraiment désolée de vous revoir en de pareilles circonstances…
Linda, épouvantée, faisant un pas en arrière.
Quelle horreur!
Cécile, s’avançant toujours vers elle.
C’est en effet un drame épouvantable…
Linda, reculant encore.
Ils sont morts! Tous morts!
Cécile.
Linda, reprends-toi, je t’en prie! Une dame de son âge ne pouvait connaître d’autre sort.
Linda.
Je vois… Je vois leurs yeux affolés, j’entends leurs cris effrayés, je sens leur sang…
Cécile.
Bernard, je crois qu’un petit séjour dans une structure spécialisée ne lui ferait pas de mal. Cette petite est vraiment perturbée.
Bernard, soupirant.
Laisse-la poursuivre, tu vas comprendre.
Cécile, le regardant avec étonnement.
Tu les vois aussi?
Bernard.
Attends, un peu de patience…
Linda.

Commenter cet article