Quand Marthe sortit, soutenue ...

Publié le par Sandrine

Quand Marthe sortit, soutenue par le bras de Maître Lambertin, Marie s’effraya de se pâleur. Marthe tenta de lui sourire pour la rassurer, mais seule une vague grimace étira ses lèvres.
La journée avait été riche en émotions et elle était épuisée. L’avocat l’accompagna jusqu’au banc de bois adossé au mur du couloir et s’agenouilla devant elle. Il s’adressa à Marthe avec une grande douceur.
«- Le juge a été clément, Madame Masset. Une mise en examen n’a rien à voir avec une peine de prison préventive. Vous êtes libre de vos mouvements. Votre seule obligation sera de vous présenter à la gendarmerie une fois par semaine. C’est une bonne nouvelle, croyez-moi. Cette période de liberté dont vous bénéficierez jusqu’au procès nous laissera les mains libres pour préparer paisiblement votre défense. Si ces messieurs sont d’accord, ajouta-t-il à l’adresse des gendarmes, je vais vous raccompagner.
-Bien sûr. Ca ne pose aucun problème. Nous vous souhaitons bon courage.» Répondit le plus âgé des deux hommes.

Commenter cet article