Quelques jours plus tard...

Publié le par Sandrine

Quelques jours plus tard, Laura était définitivement tirée d’affaire et regagnait son domicile, accompagnée par Marie qui ne cessait de lui jeter des regards en coin tout le temps que dura le parcours. Laura avait terriblement maigri, ses joues s’étaient creusées et sous ses yeux s’étalaient d’énormes cernes. Mais il y avait autre chose. Laura avait toujours dégagé une profonde assurance. Aujourd’hui, bien qu’elle gardât la tête baissée, ses yeux allaient de gauche à droite comme si elle cherchait quelque chose d’effrayant.
Sitôt qu’elles eurent posé le pied hors du véhicule que Marie venait de garer le long du trottoir sur lequel trônait l’immeuble dans lequel demeurait Laura, une nuée de journalistes s’abattit sur elles et les harcela de questions. Marie répondit d’une voix tendue et lasse:
«- Les médecins m’ont affirmé que Laura est en bonne santé, bien qu’elle ait beaucoup maigri. Evidemment, elle n’a pas encore eu le temps de reprendre pied dans la réalité du quotidien.
-A-t-elle parlé de ses ravisseurs?
-Elle n’a parlé de rien pour le moment. Je vous en prie, nous vous sommes infiniment reconnaissantes de l’intérêt que vous portez à Laura et nous savons que nous vous devons beaucoup mais Laura a impérativement besoin de calme.» La voix de Marie implorait presque.
«- Y a-t-il des signes d’abus sexuels?» Laura vit l’horreur et la compassion se peindre sur le visage de Marie. «- Non, absolument pas!» Dit-elle. Son ton reflétait à présent son épouvante à cette évocation. «Je suis convaincue que ceux qui ont enlevé Laura étaient des crapules, mais Dieu merci, pas de cet ordre.»

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article