Samira devenait folle: il était plus de vingt deux heures...

Publié le par Sandrine

Samira devenait folle: il était plus de vingt deux heures et Gauthier n’était toujours pas rentré. La nuit dans les quartiers nord de Marseille n’était pas sans dangers et tous défilaient inlassablement dans son esprit. N’y tenant plus, elle composa le numéro du commissariat.
«- Vos nom et adresse, s’il vous plaît, madame. Lui demanda le policier. Elle les lui indiqua et attendit.
- Nous ne pouvons malheureusement vous envoyer personne pour l’instant mais je vais informer tous mes collègues actuellement en patrouille de la disparition de votre fils et je vous envoie quelqu’un dès que possible. N’hésitez pas à nous appeler si par hasard il rentrait entre temps.
- Jamais Gauthier n’a agi de la sorte, monsieur, ce n’est pas un mauvais garçon. Lui dit-elle d’une voix trahissant son accablement.
- Je vous crois sur parole. Nous allons faire le maximum pour vous le ramener le plus vite possible. Il sembla à Samira que le ton du policier recelait une arrière pensée ou à tout le moins une préoccupation qui avait directement trait à Gauthier mais elle s’abstint d’insister de peur de lui attirer des ennuis supplémentaires.
- Merci.» Lui répondit-il dans un souffle, totalement désarmée. Elle jeta un rapide coup d’œil à la fenêtre mais la nuit était noire et aucun son ne lui parvenait. Elle se laissa aller à évoquer le petit visage angélique de son fils et son absence lui parut plus douloureuse encore. Tout entière absorbée par le souci de gagner sa vie et d’élever Gauthier, elle s’était bâti un petit univers dont elle défendait soigneusement l’entrée et l’idée qu’un danger qu’elle n’avait pas envisagé ait pu s’y infiltrer la rendait folle d’angoisse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article