Sylvain attendait Camille dans le salon ...

Publié le par Sandrine

Sylvain attendait Camille dans le salon de leur fille qui s’était discrétement éclipsée sous un vague prétexte après avoir averti sa mère de l’arrivée de son père.
Camille apparut, le visage tendu par l’angoisse et la fatigue. Sylvain s’apprêtait à s’élancer vers elle mais suspendit son geste quand il croisa le regard sombre de son épouse. Le pardon n’était pas à l’ordre du jour. Elle s’assit face à lui.
«- As-tu pris une décision?
-Bien sûr. Comment as-tu pu douter une minute des sentiments que j’ai pour toi. J’ai confié Laura à Nadine. Je vais fermer le cabinet et donner ma démission à l’hôpital. Il est hors de question que je courre le risque de te perdre.
-Qu’est-ce qui a donc changé pour que cette fille t’attire? J’ai vieilli, c’est ça? Je ne te plais plus? Avant, tu n’aurais même pas posé les yeux sur elle…
-Tu as vieilli, comme tout le monde, comme moi d’ailleurs. Mais cela n’a rien à voir avec ce qui s’est passé. Tu es belle, Camille. Je t’aime. Quand j’ai commencé à suivre Laura, sans m’en apercevoir, je me suis pris pour un héros, le seul homme sur terre capable de la sauver d’une mort certaine. J’étais grisé par ce rôle. Je sens depuis un moment que je prends de l’âge et même si je ne l’avouais pas, j’avais une peur terrible d’être mis au rebus, j’avais l’impression de vivre pleinement à ses côtés. Une chose en entraînant une autre, je me suis épris, non pas d’elle, mais de la vie qu’elle représentait.
-Parce que moi je représente quoi, Sylvain? La déchéance du corps, la faiblesse de l’esprit, la mortpeut-être? Te rends-tu compte de ce que tu me dis? Je me sens vieille et sale! Sale parce que tu m’insultes, parce que tu n’hésites pas à me laisser affronter seule la cruauté de la vieillesse. Va-t’en Sylvain! Tu me fais mal.» Conclut-elle avant de se lever et de quitter la pièce sans un regard. Sylvain était fou de rage. Comment pouvait-il être aussi stupide et insensible? Lui qui se targuait de connaître le psychisme de tout un chacun et de les aider dans les pires épreuves venait de blesser mortellement celle qui lui était la plus chère quand elle lui demandait de lui tendre la main! Quel imbécile! Il sentait que la situation lui échappait dangereusement et ne voyait aucun moyen de la reprendre en main.

Commenter cet article