Tous trois attendaient avec impatience...

Publié le par Sandrine

Tous trois attendaient avec impatience le compte rendu du détective privé . Assis dans un bureau au mobilier hétéroclite et au papier peint défraîchi ils observaient l’homme longiligne aux yeux de glace qui semblait prendre plaisir à différer ses révélations.
«- Avez-vous trouvé quelque chose? L’interrogea Maxime, n’y tenant plus.
- Pas de preuves irréfutables, mais un faisceau de présomptions pour le moins intéressant.
- Ce qui signifie en somme que nous ne sommes guère plus avancés qu’hier et que l’assassin de mon oncle risque de courir encore longtemps dans la nature! S’emporta Valérie.
- Calmez-vous, madame. Ce pauvre Damien a effectivement pas mal de choses à se reprocher à votre égard mais je ne pense pas qu’il soit impliqué dans le décès de feu votre oncle. Valérie, boudeuse, se rejeta contre le dossier de la chaise et croisa les bras. Pour elle, l’entretien était clos et ce qui se dirait dorénavant n’avait plus aucune importance à ses yeux.
- Monsieur Damien Besant était auparavant en poste dans un journal théosophique. Annonça-t-il théâtralement Sa révélation fracassante se heurta à un silence lourd d’incompréhension.
- Qu’est-ce que c’est encore, ce truc là? Lui demanda finalement Maxime.
- Vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis heureux de savoir qu’un autre que moi ignore tout de ce mouvement. La théosophie prétend par l’étude de toutes les religions connues, parvenir à un tronc commun de connaissances ésotériques afin de fonder une nouvelle religion capable d’amener la paix universelle. Autant vous dire que vous vous êtes mis dans de beaux draps!
- Pas forcément, répliqua Sébastien, si Damien a quitté son poste, c’est peut-être tout simplement qu’il était en désaccord avec cette doctrine.
- Je crains que vous ne vous berciez de dangereuses illusions… La théosophie a été initiée par un curieux personnage: Héléna Petrovna Blavatsky. Ce fut une femme hors du commun qui, par ses attitudes, ses écrits et ses activités politico religieuses fit frémir le monde en déchaînant de violentes controverses. On lui attribua de fantastiques pouvoirs surnaturels mais ce n’est pas en l’occurrence ce qui nous intéresse. Je vous laisse le soin de vous documenter si vous voulez en apprendre davantage à son sujet. Toujours est-il que madame Blavastky, sentant le poids de l’âge se faire sentir a désigné un successeur pour pérenniser le mouvement: Annie Besant. Il se trouve que Damien Besant est son héritier le plus direct et je vous laisse imaginer les implications que cela peut avoir.
- Soit, mais cela ne nous explique pas pourquoi Damien est entré dans mon entreprise peu de temps avant toute cette histoire.
- J’en suis désolé pour vous parce que je crois que vous vous êtes mis dans un sacré pétrin dont vous ne mesurez pas encore l’ampleur, mais cela s’explique parfaitement. Le sujet dont traite le fameux manuscrit de ce libanais est mystique, quoi qu’on en dise, ne se pourrait-il pas tout bonnement que cet homme ait appartenu à une loge théosophique et qu’il ait décidé pour une raison quelconque d’aller à l’encontre de cet enseignement. Je ne sais pas dans quelle mesure vous apporter mon aide… Vous avez à faire à forte partie et dire que vous vous attaquez à une secte est un pâle reflet de la réalité.
- Quelque chose m’échappe, intervint Valérie, vous semblez tout à la fois dédouaner Damien du meurtre de mon oncle et y impliquer la théosophie que vous avez cependant présentée comme un mouvement pacifiste… Le détective eut l’air extrêmement embarrassé.
- Nous abordons là un terrain dangereux… Disons que certains mouvements bien plus virulents se réclament de la théosophie… Je suis navré de ne pouvoir vous être plus utile.» Conclut-il. Surpris, Sébastien lut une terreur sincère dans le regard du détective. De toute évidence, il était soulagé de ne pas avoir à poursuivre ses recherches et Sébastien se sentit aussitôt effrayé et attiré par ce que l’on tentait de lui dissimuler. La peur du détective lui parut brusquement abjecte et il se retourna vers lui au moment où il allait refermer la porte sur ces clients encombrants.
«- Vous semblez vraiment bien renseigné sur ce qui nous arrive… Commença-t-il.
- C’est mon métier, Monsieur.
- Que diriez-vous, dans ce cas, de poursuivre l’enquête… Lui proposa-t-il perfidement.
- Je suis désolé, monsieur, mais les autres enquêtes que je mène ne me laisseraient pas le temps nécessaire à traiter votre dossier convenablement.» Sébastien était sur le point de riposter quand la porte se rabattit. Une colère sourde s’empara de lui. Il ne savait pas ni à qui ou à quoi en attribuer la cause mais elle était là, dévorante, et il n’avait personne sur qui la déverser.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article