Vous êtes au cœur d’une bataille électorale...

Publié le par Sandrine

- Et pourtant… Vous êtes au cœur d’une bataille électorale, ça, c’est posé. L’extrême droite souhaite mettre à profit la mort d’un délinquant d’origine maghrébine pour imposer ses idées, la droite entretien un climat de peut pour imposer une politique sécuritaire qui seule la mènera à l’Elysée, la gauche, elle, a tout intérêt à interpréter les troubles des banlieues pour prôner une politique sociale forte.
- Je ne vois pas en quoi cela nous avance puisque tous ont finalement intérêt à entretenir ces émeutes.
- Puisque tous y ont intérêt, ils nous suffit de trouver celui qui en tirera plus de profit que les autres… Connaissez-vous cet homme? Lui demanda-t-il en lui tendant une photographie. Samira examina attentivement le visage dur reproduit sur le papier glacé et hocha négativement la tête.
- Je suis navrée mais ce monsieur ne me dit rien.
- Vous devriez réfléchir davantage avant d’être si catégorique. Je suis presque certain que vous avez dû le croiser.
- C’est probable mais ce visage m’est inconnu. Je n’ai pas dû y prêter attention.
- C’est regrettable. Si vous aviez reconnu cet homme, nous aurions fait un grand pas en avant.
- Et vous, quel est votre intérêt là-dedans? Lui demanda-t-elle de but en blanc. Rémi ricana doucement.
- Vous êtes têtue. Vous ne parvenez pas à croire que quelqu’un puisse vous tendre la main sans rien attendre en retour, n’est-ce pas?
- Non. Mais vous éludez trop ma question pour être innocent.
- Je suis un idéaliste et j’ai pour ambition de rendre la politique aux citoyens, ce n’est pas un produit commercial.
- Vous vous trompez: vous n’êtes pas un idéaliste mais un utopiste! Répliqua-t-elle, ironique. Qui est cet homme? L’interrogea-t-elle en regardant à nouveau la photo.
- Quelqu’un que l’on retrouve systématiquement sur les lieux des diverses émeutes, où qu’elles se déclenchent et à n’importe quel moment. Il est journaliste et travaille pour le journal télévisé de la première chaîne. Jamais ils n’ont conquis autant de part de marché et j’aime autant vous dire que les enjeux financiers sont tout simplement effarants pour des néophytes comme vous et moi. Samira plongea sa main dans son sac et en sortit l’enveloppe dans laquelle elle avait rangé les clichés qu’elle avait pris la veille. Elle les tendit à Rémi qui les détailla en fronçant les sourcils. Il s’arrêta soudain sur l’un d’eux et le lui tendit.

Commenter cet article