Vous pouvez le dire!

Publié le par Sandrine

Charles.
Ce ne serait pas une mort naturelle?
Mathias.
Vous pouvez le dire! Je crois bien que c’est surnaturel! Un cadavre qui bouge le doigt et qui saigne…
Charles.
N’est pas un cadavre! Laissez-moi la voir.
Charles s’approche de sa mère et l’examine brièvement.Mathias.
Alors, vous voyez bien que quelque chose se trame…
Charles.
En effet. Maman n’est pas morte!
Mémé.
C’est mon fils! Alléluia! Le fils prodigue est de retour!
Bernard.
En êtes-vous absolument sûr?
Charles.
Certain. Avec un bon massage cardiaque pour ré oxygéner l’organisme, vous allez assister à une résurrection!
Linda.
C’est magnifique!
Claire.
Se souviendra-t-elle de ce qui lui est arrivé durant cette… Absence?
Charles.
C’est possible. Elle nous le dira elle-même. Ecartez-vous, s’il vous plaît.
Mémé.
Enfin!
Claire.
Mais ce n’est pas sûr?
Mémé.
Ne t’inquiète pas pour ça, tu auras la réponse à cette question bien assez tôt!
Charles.
Permettez-moi d’abord de la ramener parmi nous, nous parlerons théorie plus tard!
Charles commence le massage sous les yeux ébahis et anxieux des trois enfants de Mémé. Petit à petit, Mémé reprend possession de son corps et Charles l’aide à se relever.
Oh, mon chéri, si tu savais…
Claire.
Mémé.
Maman! Comment te sens-tu?
Mémé.
Bien. Et puisque c’est la seule chose qui vous préoccupe vraiment, oui, Claire, je me souviens de tout. Je sais que je te dois ce bleu!
Claire.
Je t’ai sauvé la vie!
Mémé.
Tu as essayé de dépouiller le cadavre de ta mère!
Bernard.
Si j’avais su…
Mémé.
Tu aurais sans doute tenu ta langue… Et ta fille!

Commenter cet article