L'ange pourpre

Publié par Sandrine

Vous avez aimé les aventures de Nathan et de Marie-Anne? Vous étiez sans doute un peu frustrés que cette histoire s'arrête si vite.... Ne vous inquiétez pas car les revoici dans le second volet de leurs mésaventures. Qui d'ailleurs mettra un point final à l'intrigue principale.

Le ciel d’encre régnait sur la ville scintillante des foyers

Le repas se déroula dans une joyeuse agitation...

Que m’est-il arrivé?

Que se passe-t-il?

Je les appelle tout de suite...

Nathan, mine sévère...

Le lieutenant les attendait dans...

C’est un fait mais nous pouvons vous aider...

J’ai déjà entendu ça…

Tu es bien pensive…

Papa! Tu as vu les anges?

Moins de dix minutes après...

La porte du petit pavillon...

Le légiste lui-même eut un temps...

Dès que les deux hommes poussèrent...

A nouveau, l’homme siégeant sur le trône...

Je ne comprends vraiment pas...

Là, ça va très mal tourner!

Nathan conduisait avec une certaine agressivité...

Quand Nathan gara la voiture le long...

Elle en était, Nathan…

Marie-Anne s’étonna de voir le lieutenant ...

Le jour n’était pas loin de se lever ...

Quand Nathan revint...

De retour dans le petit bureau illuminé...

L’ambulance arriva un quart d’heure...

Si on m’a vu faire...

Marie-Anne, d’une pâleur mortelle...

A peine eut-elle franchi le seuil ...

La petite église de Pierrefeu ...

Je sais. Et c’est précisément pour ça...

Sébastien, essoufflé d’avoir couru ...

Ce déjeuner en pleine nature à l’ombre ...

L’abbaye était immense et magnifique...

Vous êtes arrivés...

Ils se détendaient devant un verre ...

Oh, mon Dieu!

Au beau milieu de la nuit...

Mère Thérèse, le visage marqué...

Parce qu’elle en avait déjà bu une avec nous!

La mère supérieure se présenta à eux...

Nous n’aurions jamais dû...

Eminence...

Sébastien avait du mal à fixer ...

Nathan avait trouvé Marie-Anne...

La mère supérieure était seule ...

Thérèse, tremblante, ne reposa le combiné ...

Après un court sommeil agité...

Le déménagement fut succinct...

Un cri déchirant s’éleva dans la nuit...

Levez-vous, Clothilde!

Où étiez-vous au moment du crime...

Pourquoi a-t-on cherché à vous incriminer de la sorte?

Clothilde, le souffle court ...

Vite! Il s’est enfui par la porte de derrière!

J’ai beaucoup voyagé à travers le monde...

Plus d’une décennie...