Nathan avait trouvé Marie-Anne...

Publié le par Sandrine

Nathan avait trouvé Marie-Anne juste à temps à une centaine de mètres de la maison.
Les voitures de gendarmerie et les ambulances étaient encore loin du lieu du drame mais il sut dès qu’il la vit que Sébastien avait eu raison de le presser de partir à sa recherche. Appuyée contre un arbre, une main posée sur le front, blanche comme un linge, elle était sur le point de perdre connaissance. Elle luttait depuis plusieurs minutes déjà pour résister à cette défaillance, mais peu à peu, ses forces l’abandonnaient même si elle refusait de s’avouer vaincue. Le manque de sommeil, la tension perpétuelle de ces derniers jours, la colère et le sentiment d’impuissance qui la mettait dans un état permanent de frustration avaient eu raison de ses dernières forces. La portant plus qu’il ne la soutenait, il la ramena dans la relative sécurité que leur offrait le foyer qu’on avait provisoirement mis à leur disposition.

Lire la suite: La mère supérieure était seule ...

Publié dans L'ange pourpre

Commenter cet article