Que se passe-t-il?

Publié le par Sandrine

«- Que se passe-t-il? Lui demanda-t-elle en la faisant entrer.
-La Bible, il me la faut à tout prix! Je dois vérifier quelque chose en urgence…
-Marie-Anne… Commença-t-elle, mais déjà, elle ne l’écoutait plus, obsédée par son unique objectif: trouver la Bible.Elle se rendit droit à la bibliothèque et commença à chercher, aveugle et sourde à tout ce qui l’entourait.
-Marie-Anne! Reprit Carine. Le jeune femme leva vers elle un visage d’une pâleur mortelle.
-Pas maintenant. Il faut que j’appelle Nathan: ça recommence… Souffla-t-elle en fermant les paupières.
-Non! Ne me dis pas ça, je t’en prie… Protesta Carine en couvant les trois enfants qui s’ébattaient autour du sapin d’un regard désespéré.
-Je suis désolée, Carine. As-tu de la famille dans un endroit isolé? Lui demanda-t-elle à brûle pourpoint.
-Une cousine dans un minuscule village de la Creuse… Lui répondit-elle, trop surprise pour comprendre où elle voulait en venir.
-Prends les petits et vas-y tout de suite. Je me charge d’avertir Jacques. Ne perds pas de temps et appelle-moi quand tu seras arrivée.
-Mais il est strictement hors de question que je parte! Se rebella-t-elle. De toute façon, ce serait inutile… Depuis tout à l’heure, j’essaie vainement de te dire de jeter un œil à la télévision!» Marie-Anne céda brusquement devant l’insistance de Carine, intriguée par la soudaine fermeté de cette femme au caractère pourtant d’ordinaire doux et pondéré. Refermant brutalement la Bible qu’elle tenait toujours entre ses mains glacées et la jetant négligemment que la table basse au risque de briser le cendrier de verre qui s’y trouvait, elle porta enfin son attention aux images distillées sans discontinuer. De tous les coins du monde, des reportages arrivaient, relatant tous le même phénomène mystérieux: des hordes d’individus vêtus de blanc, hurlant sans cesse la phrase qui terrifiait à présent la jeune femme, défilant mécaniquement, comme privés de volonté, sous les yeux médusés des gardiens de la paix réduits à l’impuissance la plus totale.

Lire la suite: Je les appelle tout de suite...

Publié dans L'ange pourpre

Commenter cet article