Un cri déchirant s’éleva dans la nuit...

Publié le par Sandrine

Un cri déchirant s’éleva dans la nuit, semblant provenir des entrailles du néant, tirant violemment Nathan et Marie-Anne du sommeil dans lequel ils avaient fini par sombrer, la fatigue des corps ayant finalement eu raison de l’angoisse des esprits.
Tous sens en éveil, ils se dressèrent dans le lit, prêts à répondre à une invisible agression. Le silence régnait à nouveau, plus inquiétant encore. Nathan enfila précipitamment son jean et sa chemise et alluma la lumière tandis que Marie-Anne l’imitait, enfilant ses vêtements à la hâte, soudain étrangère à toute notion de coquetterie. Ensemble, ils s’élancèrent dans le couloir, marchant rapidement dans la direction d’où avait jailli ce hurlement. Ils se retrouvèrent à l’extérieur du bâtiment et Marie-Anne sentit la morsure du froid sur son visage et grelotta, transie. A chaque pas, si léger qu’il fût, un petit craquement se faisait entendre, des plaques de gelée blanche, luisantes sous les rayons argentés de la lune cédant sous leur poids. L’immense porte de l’église était ouverte à double battants et une pâle lumière se déversait à l’extérieur, refoulant les ténèbres. Ils les franchirent précautionneusement, veillant à rester le plus silencieux possible de peur d’attirer l’attention du mystérieux pèlerin venu se recueillir à cette heure indue. Une silhouette sombre, voûtée, était agenouillée au pied de l’autel sur lequel une masse était étendue, étrange offrande à la vierge noire qui surplombait la scène dans sa niche tapissée de turquoise, magnifique dans son indifférence minérale. Nathan intima d’un geste sec à Marie-Anne de rester en retrait et dégaina son revolver qu’il braqua sur la forme prostrée. Il s’approcha encore de quelques pas et s’arrêta.

Lire la suite: Levez-vous, Clothilde!

Publié dans L'ange pourpre

Commenter cet article

la nonna 08/07/2014 12:50

j adore