L'enfant qui en savait trop

Publié le par Sandrine

Sacha serrait son ours en peluche dans ses bras. Ses yeux noirs tentaient de percer les pensées de son père. Les yeux rivés sur la route, les mains serrant le volant si fort que ses jointures blanchissaient, il ne disait pas un mot et semblait inconscient de ce regard lourd d’interrogations. Il était dans une colère si profonde que tout ce qui l’entourait l’indifférait profondément. Lorsque l’école lui avait téléphoné pour l’avertir que Sacha était hospitalisé, pour lui expliquer que son petit bout de huit ans avait été passé à tabac, il ne s’attendait pas à retrouver son fils dans un tel état. Il avait une jambe cassée, des contusions sur tout le corps, son visage était tuméfié. Sacha était un enfant solitaire mais rien dans son comportement ne pouvait justifier ce qui venait de lui arriver. D’ailleurs, il n’avait jamais imaginé que des enfants puissent être à ce point violents. Bien sûr, il y avait bien eu quelques brimades, des disputes, des bousculades, oui, mais jamais Emmanuel n’aurait imaginé que les choses prendraient un tour pareil. Il avait averti Solange. Elle devait les attendre à la maison. Il ne savait pas comment elle allait bien pouvoir réagir.
« -Allez, viens là, bonhomme… Dit-il à Sacha en le prenant dans ses bras pour lui faire franchir les quelques mètres qui séparaient la voiture qu’il venait de garer de la porte de la maison.
- Oh ! Comment est-ce possible ? Gémit Solange en se précipitant vers le petit garçon qu’Emmanuel venait d’installer sur le canapé. Emmanuel secoua la tête en signe de dénégation.
- Ca, je ne peux pas me l’expliquer. Siffla-t-il entre ses dents.
- Je n’y suis pour rien… Commença Sacha, un peu effrayé par la réaction de ses parents.
- On le sait, bonhomme, ne t’inquiète pas. Le rassura son père en posant sa large main sur sa tête et en ébouriffant ses cheveux bruns.
- C’est simplement que nous ne comprenons pas ce qui s’est passé, Sacha. L’enfant jeta un regard désespéré à sa mère.
- Moi non plus. J’étais dans la cour… Maxime, Laurent et Julien ont commencé à me bousculer, je leur ai dit d’arrêter. Maxime m’a mis un coup de poing dans la figure… Je lui ai donné un coup de pied pour me défendre… Je crois que c’est Julien qui m’a donné un autre coup… Après, je ne sais plus.
- Ce n’est rien, mon ange, tu n’as rien à te reprocher. Lui répondit doucement Solange. Tante Claire va venir te garder le temps que ton père et moi allions te chercher des béquilles et que nous ayons une conversation avec la directrice de l’école. Le petit nia farouchement.
-Je ne veux pas y retourner. Il serra son nounours plus fort contre lui.
- Ne pense pas à ça pour l’instant. D’abord, tu vas prendre le temps de guérir. Pour le reste, nous allons trouver une solution. » Lui assura son père.

Lire la suite: Ce fut main dans la main

Ce fut main dans la main

Lorsqu’ils entrèrent dans le salon​

Il était deux heures du matin​

Emmanuel, les yeux rivés sur son écran,​

Dès le lendemain, Solange posta un recommandé​

Sacha fut reçu en urgence par un psychologue.​

Solange et Emmanuel préférèrent ne pas tout dire à Sacha​

Durant les jours qui suivirent​

En attendant, Sacha guérissait

Emmanuel attendit que Sacha s’absente​

Sitôt le repas fini, Emmanuel se précipita dans son bureau.​

Il fallut moins de vingt quatre heures​

Edward n’en revenait pas.​

Il fallut deux jours​

Emmanuel était épuisé.

John attendit jusque tard dans la soirée

Lorsque Emmanuel récupéra le courrier

Alors ? John ne supportait ni l’attente

Il faisait un temps magnifique.

Sitôt renté, Sacha se précipita dans sa chambre.

John souriait.

Le gendarme couvait Emmanuel d’un œil presque paternel

Emmanuel se sentait soulagé.

Le lendemain, Solange trouva un courrier émanant de l’académie.

Emmanuel était encore devant son ordinateur

Il dormait depuis trois heures

Madame Darieux, je vous présente mon mari.

Emmanuel dut contacter une dizaine d’avocats

Solange coucha Sacha

Les secrets de l’algorithme Bloogle

John était finalement venu.

La décision fut finalement prise

Lorsque Edward vint accueillir les Delponte

Commenter cet article

Jaclyne cuisine et gourmandise 04/02/2015 11:42

Bonjour Tesse, merci pour ce beau partage de lecture, j'adore, bravo. Merci aussi pour ton message sur mon blog de cuisine. Belle journée <3

Jacques 28/09/2014 11:29

Jolie texte . Je te souhaite un bon dimanche

sara 19/08/2014 10:46

j'ai lu ce livre,merciiiiiii de votre visite,bonne lecture,j'adddore et beau mardi

vince 11/08/2014 17:05

une lecture simple, facile et agréable laisse présager d'un art délicat de l'écriture. Bravo.

120streetcook 10/08/2014 21:56

les symptômes de "Sacha" me font pensé asperger mais peut être que je me trompe...très bien écrit, moi qui ne suis pas un gros lecteur, j'ai tout lu, et j'ai kiffé, c'est un exploit bravo :D bonne soirée

Desse romans 10/08/2014 21:55

Youpi! Grâce à toi j'ai pu résoudre un problème! Et qu'on vienne me dire que l'écriture ce n'est pas du partage! Merci pour tout ma belle!

la nonna 10/08/2014 20:48

je viens de recevoir une parution....j'adore te lire, j aime comment tu ecris, comment tu racontes, c'est genial

Desse romans 10/08/2014 19:50

C'est étrange, j'avoue que je ne sais pas comment régler ce problème... Allez, d'ici quinze jours, il devrait y avoir un nouveau roman en ligne, j'y travaille. Merci de ta fidélité, ça fait chaud au coeur.

la nonna 10/08/2014 14:28

bien qu inscrite je ne reçois pas tes parutions, je me régale a te lire....j en veux encore