Lorsque Emmanuel récupéra le courrier

Publié le par Sandrine

Lorsque Emmanuel récupéra le courrier, quelques jours plus tard, il trouva une enveloppe frappée du logo de Bloogle. Intrigué, il l’ouvrit en premier. Il sourit. Décidément, quand Bloogle faisait les choses, il les faisait en grand. Lancer une campagne de recrutement par courrier, ce n’était pas gratuit ! Il ne se sentait absolument pas concerné par ce qui ressemblait à une opération marketing et jeta le courrier à la poubelle. Il se remit au travail. Dans l’après-midi, le téléphone sonna pour la vingtième fois de la journée.
« -Monsieur Delponte ? Bonjour, ici Bloogle France. Avez-vous reçu notre courrier ?
- Oui. Répondit-il en se demandant ce que la femme à l’autre bout du fil cherchait à lui vendre.
-Que pensez-vous de cette offre ?
-Ecoutez, je suis débordé, je n’ai pas le temps pour un sondage.
-Attendez, Monsieur Delponte. Il ne s’agit pas d’un sondage. C’est une véritable offre d’emploi. Nous avons récemment constaté une nette amélioration des sites que vous gérez et nous sommes réellement intéressés par vos compétences.
-Je suis flatté de votre intérêt, mais ça ne m’intéresse pas. Répondit-il un peu intrigué.
-Si c’est une question de salaire, il est évidemment négociable…
-Non. C’est simplement que je n’ai pas l’intention de devenir salarié alors que j’ai travaillé comme un fou pour monter ma boîte.
-Mais enfin, vous rendez vous compte que nous parlons d’un poste à responsabilité chez Bloogle ?
-Oui, oui, j’avais bien entendu. Je vous le répète, je vous remercie de votre intérêt mais ce poste ne m’intéresse pas.
-Ecoutez, réfléchissez encore quelques jours avant d’être aussi catégorique… Puis-je vous rappeler dans trois jours ?
-Si vous voulez, mais ma décision n’aura pas changé. »

Lire la suite: Alors ? John ne supportait ni l’attente

Commenter cet article