Malgré les recommandations du médecin...

Publié le par Sandrine

Malgré les recommandations du médecin, Karl décida de participer au tournage de la quotidienne. Henry s’était renseigné brièvement sur les experts dépêchés par la chaîne nationale. Ils étaient probes. Denis filmait Henry et Karl qui s’entretenaient tour à tour avec chacun d’eux.
« -Voici Monsieur Anderson, spécialisé dans l’analyse des documents audio. Monsieur Anderson, que pensez-vous des enregistrements effectués hier soir ?
-J’avoue que je suis perplexe… Commença le quadragénaire aux tempes grises et au regard d’acier. Vous voyez cette courbe… Elle représente le spectre des voix humaines. Lui expliqua-t-il en lui montrant son écran d’ordinateur. Or, ce que vous avez enregistré hier ne correspond pas à ce spectre… C’est très perturbant. Pour moi, soit nous sommes face à une supercherie extraordinaire, soit… S’interrompit-il en soupirant.
-Soit ? Insista Henry. Un imperceptible sourire illumina un bref instant son visage. Il aimait assez l’idée que cet homme avoue son impuissance.
-Soit je ne sais pas ce que c’est.
-Bien, je vous remercie. Allons maintenant voir Monsieur Lamy, expert en vidéos. Alors, quelles sont vos premières impressions ?
-Pour moi, il n’y a pas eu de montage. J’essaie maintenant de voir si on n’aperçoit pas à l’image du matériel qui aurait pu permettre de créer ces illusions.
-Mais enfin, un huissier est venu expertiser le presbytère tout à l’heure. Il n’a rien trouvé de suspect.
-Son expertise ne concerne que ce qui s’est passé après la pose des scellés. La mienne concerne le tournage lui-même. Il faut en outre que nous examinions les éventuelles causes physiques de tout ceci. Un champ électromagnétique pourrait expliquer que les lampes se soient éteintes. En plus, il y avait de l’orage cette nuit. Un simple courant d’air a pu souffler les bougies. Les huisseries en bois de ce vieux bâtiment ne sont pas étanches. Quant à la forme blanche, le reflet d’un éclair sur de la condensation en suspension dans l’air pourrait tout à fait expliquer ce phénomène. Cela expliquerait également la porte qui a claqué et que vous ne parveniez pas à ouvrir. Le courant d’air l’a fermée et le bois ayant gonflé à cause de l’humidité générée par l’orage, elle se sera bloquée. En se torturant un peu les méninges, on trouve toujours une explication logique, vous savez.
-Et pour les bouteilles ? Lui demanda Karl.
-Ca, il est vrai que pour l’instant, je n’ai pas d’explication.
-Et les bougies qui se sont allumées seules ? Insista-t-il, têtu.
-Je cherche encore. Mais je trouverai, ne vous inquiétez pas.
-Oh, nous vous faisons confiance ! Lui répondit Henry en souriant largement. Cependant, pour moi, il ne fait aucun doute qu’il y a bien un esprit qui hante ces lieux. Il y en a même deux : un homme et une femme. Et ce ne sont pas des phénomènes résiduels puisque ces deux entités ont été capables d’interagir avec nous. La légende du presbytère de Laminster est dorénavant établie et nul doute que cette nuit d’Halloween 2012 restera dans les annales du paranormal. Henry marqua une pause. Denis coupa la caméra.
-Impeccable ! Lui dit-il.

Lire la suite: Mais qu’est ce que vous avez fait ?

Publié dans Le règne des ombres

Commenter cet article