Dans le salon au confort douillet...

Publié le par Sandrine

Dans le salon au confort douillet, François tisonnait les braises du feu qui crépitait. De toute la journée, Léo n’avait pas lâché son nouvel ours en peluche. Et il avait été hors de question de s’endormir sans lui. Elise essayait de se raisonner. Son attitude était pour le moins paradoxale pour quelqu’un qui disait aimer les vieux objets parce qu’ils ont une âme. Mais ses efforts restaient vains et l’horrible Boubou hantait ses pensées. Elle se promit d’en acheter très vite un autre pour voir si Léo succombait au charme de la nouveauté. Avec un peu de chance, le vieux nounours serait bientôt relégué au grenier. Il était plus de vingt-deux heures lorsqu’un éclat de rire résonna dans le chalet. Elle sursauta dans le canapé. Elle se leva et se rendit à la chambre de Léo. Il était assis sur le tapis de sa chambre et jouait avec son nounours. Il avait les yeux grands ouverts. Son petit visage ne portait aucune trace de sommeil. Il devait être réveillé depuis un bon moment. Elle s’approcha doucement de lui et le prit par la main pour le ramener dans son lit.
« -Il est tard, Léo. Il faut dormir maintenant. Regarde, même Boubou est fatigué. Lui dit-elle en le bordant.
-J’y arrive pas. Lui répondit l’enfant, visiblement bien décidé à retourner à ses jeux.
-Il faut essayer encore. Ca arrive d’avoir du mal à s’endormir. Tu veux que je te lise une histoire, ça t’aiderait peut-être ? » L’enfant acquiesça sans conviction. Elle resta auprès de lui jusqu’à ce que ses petits yeux se ferment enfin. Léo n’avait jamais eu de problèmes de sommeil et ce n’était pas un enfant capricieux. Cependant, elle avait senti une sorte de tension nerveuse parcourir le petit corps blotti contre elle lorsqu’elle avait commencé à lire. Lorsqu’elle quitta la pièce, elle remarqua que l’ours était tombé par terre. Elle décida de ne pas le ramasser et ferma doucement la porte.

Lire la suite: Lorsqu’elle se réveilla le lendemain matin...

Publié dans Boubou le maudit

Commenter cet article

isa 16/09/2014 08:07

Un récit touchant par l'histoire qui donne envie d'en savoir davantage.. Merci pour la visite de mon blog.. Belle journée, Isa..