Bordel ! S’écria l’homme au volant de la voiture.

Publié le par Sandrine

« -Bordel ! S’écria l’homme au volant de la voiture. Tu as vu ça ? Demanda-t-il à son passager.
-Je n’ai rien vu du tout, j’ai été ébloui. La vache, j’ai encore du mal à y voir clair. C’était quoi, ce truc ?
-Je n’en sais rien. Tu le vois, toi ?
-Quoi ?
-Notre ami ! Le passager blêmit.
-Appelle Enroy ! Je pars à sa recherche ! »
Joseph n’en croyait pas ses yeux. Sur son écran, il voyait Claude allongé, une femme blonde magnifique était penchée sur lui. Il ne savait s’il devait rire ou pleurer, hurler de joie ou d’horreur. C’était sans doute la plus grande découverte de l’humanité… Mais c’était aussi la plus grande menace qu’elle ait jamais connue. La femme s’éloigna de Claude. Un homme apparut à son tour. Il examina rapidement l’homme allongé devant lui. Il semblait fou de rage. Brusquement, tout cessa. Lorsque la caméra se remit à fonctionner, Joseph comprit que Claude était assis sur le parvis de l’Eglise, le dos appuyé contre le mur de pierre. Il vit l’un des hommes qui assurait sa surveillance s’approcher de lui et lui prendre le pouls. Il semblait soulagé. Joseph l’appela immédiatement.
« -Passez prendre Olivier et ramenez-les tous les deux ici le plus vite possible. N’oubliez pas de me fournir la vidéo de ce que vous avez vu. » Il réalisa immédiatement une copie de ce que la caméra de Claude avait enregistré sur une clef USB et la glissa dans la poche de sa blouse. Il avait un cigare dans le tiroir de son bureau, il l’avait gardé en cas d’événement majeur. C’était donc le moment où jamais de l’allumer.
Lire la suite: Claude toussa lorsque la porte du bureau s’ouvrit.

Publié dans Dieu est mort

Commenter cet article