Il était huit heures quand une voiture se gara

Publié le par Sandrine

Il était huit heures quand une voiture se gara le long du trottoir devant la maison. Un homme en uniforme sonna à la porte.
« -Bonjour messieurs, le professeur Enroy m’a demandé de vous conduire à l’hôpital. »Claude interrogea Olivier du regard. Celui-ci acquiesça. Le militaire aida Olivier à s’installer à l’avant du véhicule. Il le manipula franchement, sans répugnance et sans gêne. Olivier s’en sentit regaillardi . Il était l’un des rares êtres humains qui l’avait récemment traité comme un homme est non comme un monstre ou un enfant. Le trajet ne fut pas long, mais pas un mot ne franchit le seuil de leurs lèvres. Une fois arrivés, le militaire s’empara d’autorité d’un fauteuil d’Olivier et guida les deux hommes dans le dédale hospitalier. Surpris, ils s’aperçurent qu’ils étaient arrivés dans une aile souterraine de l’immense bâtiment. Il poussa une porte et Joseph apparut, souriant de toutes ses dents, assis avec une certaine nonchalance derrière un vieux bureau métallique.
Lire la suite: Bonjour. Ce n’est pas beau, mais c’est fonctionnel.​

Publié dans Dieu est mort

Commenter cet article