Il était six heures lorsque Olivier ouvrit les yeux

Publié le par Sandrine

Il était six heures lorsque Olivier ouvrit les yeux. Il se sentait un peu nauséeux. Il jeta un regard à la Bible posée à côté de lui. Il avait beau lutter, il sentait sa foi vaciller. Il était différent. Différent dans sa chair et dans ses pensées et il savait bien qu’aucun retour en arrière n’était possible. Il tendit néanmoins la main vers le texte sacré qui avait régenté sa vie jusqu’à ce jour. Il reprit sa lecture à voix haute. « Et Yahvé Dieu fit à l’homme ce commandement : « Tu peux manger de tous les arbres du jardin. Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu deviendras passible de mort. »… « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux que Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? » La femme répondit au serpent : « Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin. Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : « Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sous peine de mort. » Le serpent répliqua à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux qui connaissent le bien et le mal »… « Puis Yahvé Dieu dit : « Voilà que l’homme est devenu comme l’un de nous pour connaître le bien et le mal ! Qu’il n’étende pas maintenant la main, ne cueille aussi de l’arbre de vie, n’en mange et ne vive pour toujours ! » On frappa à la porte. L’infirmier qui s’était occupé d’Olivier la veille entra.

Lire la suite: Alors, j’ai cru entendre que vous étiez revenu à ce passage…​

Publié dans Dieu est mort

Commenter cet article