Joseph ouvrait la porte pour s’éclipser

Publié le par Sandrine

Joseph ouvrait la porte pour s’éclipser quand une femme d’une quarantaine d’années, visiblement folle de rage, se rua dans le salon. Interloqué, Joseph s’immobilisa.
« -Où sont-ils, monsieur Michelet ? Claude lui répondit par un regard lourd d’incompréhension.
-Où sont mes enfants ? Hurla-t-elle en fouillant la pièce du regard.
-Madame Humbert, je ne sais pas où ils sont mais je peux vous assurer qu’ils ne sont pas ici… Lui répondit-il d’un ton apaisant.
-Charlie ! Patrick ! Répondez ! Cria-t-elle. Claude se leva et la saisit aux épaules, l’obligeant à lui faire face. Il planta son regard dans les yeux fous de la femme.
-Ils ne sont pas ici. Je ne les ai pas vus depuis plus d’une semaine. Que se passe-t-il ?
-Menteur ! Vous êtes un menteur ! Ils sont forcément ici ! C’est ce monstre qui… Commença-t-elle en désignant Olivier d’un index accusateur.
-Assez ! Vous perdez l’esprit ! Je répète ma question : que vous arrive-t-il ? Butée, elle couvait Olivier d’un regard assassin.
-Charlie ! Patrick ! Hurla-t-elle à nouveau. Claude la secoua vigoureusement.
-Mais vous allez finir par me dire ce qui se passe, à la fin !
-Ils ont disparu… Finit-elle par laisser tomber dans un sanglot.
-Dans quelles circonstances ? Insista Claude.
-Nous sommes sortis des vêpres. Nous parlions avec d’autres personnes de ce qui s’est passé ce matin… Ils m’ont demandé s’ils pouvaient aller jouer un peu plus loin sur le parking… Nous les cherchons depuis plus d’une demie heure… Vous habitez à deux pas de l’église. Je sais qu’ils venaient de temps en temps jouer à la console chez vous malgré mon interdiction… Et puis… Il est là ! Eructa-t-elle.
-Ils ne sont pas ici. Et cessez d’insulter cet homme ! Il y a quelques jours encore, vous n’hésitiez pas à lui confier vos enfants en toute confiance. Avez-vous averti la police ?
-Non. Souffla-t-elle.
-Je m’en occupe. » Décréta Joseph.
Lire la suite: Quelques minutes plus tard, non seulement​

Publié dans Dieu est mort

Commenter cet article