Nous avons besoin de vous.

Publié le par Sandrine

-Nous avons besoin de vous. Pour agir sans craindre de subir la vindicte populaire. Si nous avons raison, vous serez des héros. Si nous avons tort, vous passerez pour de doux illuminés.
-Ca n’expliquera toujours pas à la population ce qui s’est produit. Nota Claude.
-Si. En cas de problème, vous serez notre caution morale. Vous certifierez avec nous que c’est une mutation spontanée du virus de la variole dont vous étiez porteur suite à un voyage dans un lointain pays d’Afrique où il existe encore un foyer infectieux.
-Vous nous demandez de prendre tous les risques, de porter le chapeau et de couvrir vos mensonges en prime ! J’ai rarement eu une proposition si intéressante… Répondit Claude, cassant. Et qu’avons-nous à y gagner ?
-La vengeance. Ou la justice… Tout dépend de votre façon de voir les choses. Claude le dévisagea sombrement. Vous êtes déçu. Vous vous attendiez sans doute à autre chose… De l’argent peut-être ? Claude bondit de son siège et l’empoigna par le col de sa blouse par-dessus le bureau.
-Pour qui me prenez-vous !
-Allons, allons… Du calme. Nous sommes entre personnes civilisées. Claude frémit puis lâcha prise.
-Admettez que nous jouons franc jeu avec vous depuis le départ. Ma proposition peut vous sembler cynique, mais les circonstances sont telles que nous ne pouvons nous permettre de nous contenter de bons sentiments. Nous devons être pragmatiques. Je vois bien à votre attitude que vous doutez toujours de notre innocence. Il n’y a qu’en nous prêtant votre concours que vous en aurez le cœur net. Quant à vous, dit-il à Olivier, c’est un peu cruel à entendre, mais si vous ne voulez pas être considéré comme un handicapé mental en plus d’un handicapé moteur qui va inévitablement finir au banc de la société, vous n’avez guère d’autre choix que de tenter de vous réhabiliter en jouant votre va tout pour prouver vos théories. Ca devrait vous convenir de toutes façons, vous êtes un incorrigible idéaliste. En outre, vous avez tous les deux été exposés au virus et c’est un atout non négligeable…
-Je suppose que vous avez établi une stratégie ? Lui demanda calmement Olivier.
-Je ne vous cache pas que sans connaître son adversaire, c’est un exercice difficile… La première étape sera donc d’entrer en contact pour tenter d’évaluer la menace qu’ils représentent.
-Et comment accomplirons-nous ce miracle ?
Lire la suite: Grâce à ceci… Répondit Joseph​

Publié dans Dieu est mort

Commenter cet article