On vous apprend beaucoup de choses lorsque vous allez au catéchisme…

Publié le par Sandrine

On vous apprend beaucoup de choses lorsque vous allez au catéchisme… Oui, mais on vous les enseigne sur la foi d’une traduction erronée. Dieu se dit Heloim en hébreu, c’est un pluriel. A mon grand étonnement, j’ai appris que le pluriel de majesté n’existe pas dans cette langue. C’est donc écrit noir sur blanc depuis les origines : Dieu n’est pas un. Vous me rétorquerez sans doute que cela n’a qu’une importance relative et que seul un être bienveillant nous aurait créés… Fadaises ! S’il était profondément bon, pourquoi nous aurait-il programmés pour mourir alors que nous portons l’éternité dans nos gènes ? Car l’immortalité n’est pas une vue de l’esprit. C’est un fait tangible. Mais le fait est qu’il a été reprogrammé de telle sorte qu’il est presque inactif. Si donc, des êtres plus intelligents nous ont créés, sous estimés puis condamnés à mort devant la menace potentielle que nous représentons, pourquoi ne nous ont-ils donc pas tout simplement détruits définitivement ? C’est évident : ils ont besoin de nous ! Pourquoi ? Rappelez-vous : « Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, comme notre ressemblance. » Pourquoi donc se donner cette peine ? Tout simplement pour avoir du matériel génétique de qualité à disposition ! Nous ne sommes que des rats de laboratoire, la terre n’est qu’une boîte de pétri dans laquelle un savant fou nous a enfermés ! Et voilà ce qui explique que vos proches ont péri, et que je sois à peine humain ! J’ai longuement discuté avec des médecins. Ils sont formels : le virus qui nous a frappés a besoin d’un temps d’incubation. Or le dix huit décembre, sur le parvis de cette église même, nous avons assisté à un phénomène lumineux bien étrange. Vous admettrez que vous n’êtes ni fous ni naïfs et pourtant vous les avez vus ces six lumières qui ont transpercé les nuages ! Oui, je sais… J’ai entendu comme vous ces histoires fantaisistes qui voudraient que l’armée soit coupable de ce test. Mais réfléchissez donc une minute avant de vous laisser encore tromper. Quel intérêt de mener ce test dans un pays civilisé doté de moyens de communications et médicaux au lieu de le faire dans une zone dépourvue de ces deux obstacles majeurs à la discrétion ? Et si cela avait été une attaque destinée à mener une guerre, elle n’aurait pas été isolée et aurait été revendiquée. Or nous sommes le douze janvier et il n’en est rien. Il va falloir vous rendre à l’évidence : Dieu est mort ! Et les êtres qui nous manipulent sont des monstres… Merci ! » Le vieux prêtre manqua de s’étouffer et se rendit à l’autel pour commencer le rituel de la communion.
« Et avec qui allez-vous communier ? Ironisa Olivier. Ne comprenez-vous donc pas la portée de ce rituel ? Prenez, ceci est mon sang, prenez ceci est mon corps… La valeur du corps physique est complètement dévoyée ! Nous acceptons ainsi passivement l’ultime sacrifice, hypnotisés par la perspective d’une vie purement spirituelle dont nous n’avons ni preuve ni certitude… Cessez de vous comporter comme des moutons ! Hurla-t-il en renversant le ciboire d’un revers de main rageur. Le vieux prêtre recula et balbutia quelques paroles incompréhensibles.
Lire la suite: Ce n’est pas de moi que vous devez avoir peur !

Publié dans Dieu est mort

Commenter cet article