Tout comme moi, vous avez lu la Bible

Publié le par Sandrine

Tout comme moi, vous avez lu la Bible et plus particulièrement la genèse. Nos yeux ont lu ces mots, nos bouches les ont prononcés, nos cœurs s’en sont émus, mais avez-vous jamais cherché à les confronter à vos cerveaux ? Non ! Parce que des hommes comme moi ont tout fait pour vous imposer leur propre interprétation de ce texte plutôt que de se contenter de vous aider à comprendre par vous-même le message biblique… Quel mépris ! Quel cynisme de considérer qu’il vaut mieux répéter mille fois un mensonge communément admis que de prendre le risque de se tromper en cherchant la vérité. De tous temps, nous nous sommes interrogés sur la véritable nature de Dieu. Alors je vous demande la plus grande attention à partir de cet instant. Ecoutez : « Puis Yahvé Dieu dit : « Voilà que l’homme est devenu comme l’un de nous, pour connaître le bien et le mal ! Qu’il n’étende pas maintenant la main, ne cueille aussi de l’arbre de vie, n’en mange et ne vive pour toujours ! » Je vois à vos mines que vous ne comprenez pas ce que vous entendez pourtant très bien. « Comme l’un d’entre nous ! » « Connaître le bien et le mal ! » Hurla-t-il avant d’adoucir sa voix. Ne comprenez-vous donc pas ? Ne voulez-vous réellement pas voir ce qui devrait vous crever les yeux tant c’est lumineux ? Vous êtes parents pour la plupart d’entre vous. Vous savez donc que le libre arbitre et la transmission des valeurs morales ont une importance capitale pour que nos enfants deviennent des êtres autonomes et responsables, pour qu’ils puissent s’épanouir… Vous le savez et vous y veillez chaque jour. Pourquoi donc, à votre avis, Dieu, notre Père céleste à tous, aurait souhaité nous en priver ? Il se tut quelques instants. Il ne lut que l’incompréhension dans les regards qui le toisaient à présent comme s’il était un monstre menaçant. Parce qu’il a fait quelque chose de mal et qu’il souhaitait que nous n’en ayons jamais conscience ! Rugit-il. L’homme a conquis le savoir, la morale et le sens de la justice. Le voilà, le véritable péché originel ! Celui qui justifie la peine de mort qui nous condamne au néant sitôt que nous sortons des ventres de nos mères. Voilà pourquoi dans les textes sacrés des prétendues religions révélées l’homme est éternellement destiné à la soumission, à la douleur, à la mortification et à la mort. Dieu a peur de nous ! Voilà la vérité du message biblique. Car ne vous y trompez pas : la Bible n’est pas une promesse… C’est un avertissement ! Soit nous nous soumettons éternellement à ces êtres iniques qui prétendent nous être supérieurs, soit nous mourrons ! La destruction totale de l’humanité telle que nous la connaissons n’est pas à exclure si nous osons nous rebeller ! Et vous avez bien entendu… J’ai dit ces êtres.

Lire la suite: On vous apprend beaucoup de choses lorsque vous allez au catéchisme…​

Publié dans Dieu est mort

Commenter cet article