Votre réflexion est juste. Cependant

Publié le par Sandrine

-Votre réflexion est juste. Cependant, vous n’êtes pas sans savoir que toutes les armées du monde s’intéressent de près au phénomène OVNI. Dans la grande majorité des cas, il existe des explications logiques. Mais il reste quand même certains cas qui défient les connaissances scientifiques actuelles. Vous avez eu un virus… Dont on ne sait rien ! Et qui n’a pas été créé par l’homme. On pourrait imaginer que dame nature nous joue de temps à autre un vilain tour… Mais c’est tout de même un phénomène récurent qui soulève des interrogations. Comment concevoir que tant de nouveaux virus apparaissent en si peu de temps alors qu’il existe si peu d’évolutions pour tous les autres êtres vivants ? Je suis persuadé qu’il n’y a pas de hasard. Certains l’appellent le chiffre de Dieu pour éviter de dire que ce n’est que la somme de notre ignorance. Mais revenons à nos virus. Prenez par exemple la grippe espagnole de 1918-1919, elle a tué entre vingt et cinquante millions de personnes. On sait à présent grâce à la biologie moléculaire qu’il s’agit qu’une variété de grippe. Mais malgré l’avancée fulgurante de nos connaissances, on ne sait toujours pas d’où elle est venue et combien de personnes elle a touchées. Le Sras apparu en 2003-2004 est aussi bien mystérieux. C’est un syndrome respiratoire aigu sévère qui s’est répandu dans plus de trente pays et qui a tué plus de huit cent personnes. On l’a détecté pour la première fois dans la province chinoise du Guangdong. C’est un virus qui était alors totalement inconnu. On lui a ensuite trouvé des similitudes avec la famille des coronavirus. Ce qui était très surprenant dans ce cas, c’est que cette famille de virus n’était à l’origine, jusqu’alors, chez l’homme, que de rhumes sans gravité. La grippe elle-même pose question. Les mutations très rapides de ce virus sont aussi inexplicables qu’imprévisibles et il produit régulièrement de nouvelles souches contre lesquelles l’homme n’a pas d’immunité. Les grippes sont à l’origine d’au moins deux cent cinquante mille décès par an. C’est à la fois fascinant et terrifiant. Nous n’avons pas l’ombre d’une explication plausible pour tout cela et nous devons nous contenter de croire qu’il s’agit de mutations spontanées. C’est un peu léger scientifiquement. Dans votre cas, ce qui m’intéresse, c’est la corrélation éventuelle entre le phénomène lumineux du dix huit décembre et le virus qui vous a frappés. A défaut de détruire des virus que nous ne connaissons pas, si votre intuition est juste, nous éliminerions alors la source de ces virus. Toute votre réflexion est d’autant plus passionnante lorsque l’on prend le cas du cancer. Comme vous le savez sans doute, dans un premier temps, il se produit une lésion majeure au niveau de l’ADN d’une cellule. Il en résulte bien évidemment, une transformation de cette cellule. Dans un second temps, la cellule ainsi transformée se développe et prolifère en formant un groupe de cellules transformées identiques. Enfin, dans un troisième temps, la cellule acquiert réellement les caractéristiques d’une cellule cancéreuse : elle se multiplie de façon anarchique, en perdant en partie son caractère différencié. C’est en fait son identité liée au tissu auquel elle appartenait. L’évolution se fait d’abord localement, puis peut s’étendre via le sang et la lymphe à d’autres endroits du corps où se forment les métastases. Cette transformation de la cellule normale initiale en cellule cancéreuse est un processus long, qui dure le plus souvent des dizaines d’années. Au terme de cette transformation, la cellule cancéreuse a acquis un certain nombre de caractéristiques parmi lesquelles son indépendance vis-à-vis des signaux qui favorisent ou freinent habituellement sa croissance et sa division, sa capacité à de diviser indéfiniment, et, ce qui nous intéresse plus particulièrement dans le cadre de votre théorie sur l’immortalité de l’homme, sa capacité à échapper au processus de mort cellulaire programmée. De là à imaginer que le cancer ne serait que l’effet secondaire d’une désactivation volontaire du gène FoxO par des êtres maîtrisant cette technique, il n’y a qu’un pas que je suis bel et bien sur le point de franchir. Pour conclure, et bien que je n’aie pas besoin de prêcher un converti, je crois sincèrement, monsieur, que vous avez sans doute mis le doigt sur « un truc énorme » !
-Je me permets de vous faire remarquer, quitte à passer pour un mauvais coucheur, que s’il existe des indices scientifiques qui vont dans le sens d’Olivier, rien ne permet de penser raisonnablement que les extraterrestres soient une réalité. Il est tout de même bien commode d’accuser les absents. Rétorqua Claude.
Lire la suite: J’aime beaucoup ce qu’a dit le docteur Seth Shostrak​

Publié dans Dieu est mort

Commenter cet article